Activités

Colloques

2e COLLOQUE ÉTUDIANT SUR LES RÉALITÉS MASCULINES

L'équipe Masculinités et société est heureuse de vous inviter au 2e colloque étudiant: Place à la relève. D’une part, cet événement permet aux étudiants de présenter l’avancée de leurs travaux. D’autre part, il s’agit d’une occasion de réunir les membres de l’équipe de recherche issus de disciplines et de milieux divers, favorisant ainsi la collaboration et le transfert de connaissances.

Vendredi le 15 mars 2013 de 8h45 à 15h30

Pavillon Charles-De Koninck

Salle DKN-3470

Cliquez ici pour la programmation officiellepdf

1er COLLOQUE ÉTUDIANT SUR LES RÉALITÉS MASCULINES

Mercredi 4 avril 2012, 9h00 à 15h30

Université Laval - Pavillon Charles-De Koninck Salle DKN-2419

L'Équipe de recherche en partenariat Masculinités et Société (M&S) est fière de vous inviter au 1er colloque étudiant sur les réalités masculines qui aura lieu le mercredi 4 avril 2012, à la salle 2419 du pavillon Charles-De Koninck de l’Université Laval à Québec.

Ce colloque d’une journée s’adresse à tous les membres de l'équipe. Il vise à offrir l'opportunité aux étudiants des cycles supérieurs de présenter leurs travaux de recherche et à réunir les membres de l'équipe issus de disciplines et de milieux divers, favorisant ainsi la collaboration et le transfert de connaissances.

Il n’y a pas de frais de participation, mais l’inscription est obligatoire. Un dîner sera offert.

À la fin de la journée, tous les membres (étudiants, chercheurs et intervenants) sont conviés à un "4 à 6" au café Temps Perdu situé au 867, avenue Myrand.

Cliquez ici pour avoir accès à la programmation officielle du colloque.pdf

Hâtez-vous, les places sont limitées !

Pour information et inscription :

Kévin Lavoie, t.s.

Responsable du colloque étudiant 2012

Équipe de recherche Masculinités et Société Courriel : lavk09@uqo.ca

Pour consulter le site internet du colloque, cliquez ici.

Mardi, le 11 mai 2010:

Colloque de l'équipe Masculinités et Société, ayant pour titre:

Socialisation masculine et santé des hommes :  état des connaissances et des défis posés aux services de santé

dans le cadre du 78e congrès de l'ACFAS à l'Université de Montréal ayant eu lieu du 10 au 14 mai 2010.

Midis Masculinités et Société

Vendredi 22 mars 2013, de 12h00 à 13h00

Les facteurs susceptibles d'influencer le processus d'adaptation à la paternité chez les jeunes pères en contexte économique précaire

 Par Michel Labarre

Université Laval, DKN-3470 

Les jeunes pères en contexte économique précaire ont plusieurs défis à relever lors de l’arrivée de leur premier enfant (Deslauriers, 2007; Palkovitz, 2002), et plusieurs facteurs peuvent influencer le choix et l’application des stratégies que ces pères déploient pour relever ces défis (Labarre, 2012). Cette communication propose d’examiner le processus par lequel les jeunes pères s’adaptent à la paternité. De façon plus spécifique, les témoignages des pères (12) permettront d’aborder brièvement les changements postnataux qu’ils vivent lors de cette période ainsi que les stratégies qu’ils déploient pour s’y adapter. Une attention particulière sera portée aux différents facteurs susceptibles d’influencer le processus d’adaptation à la paternité chez les jeunes hommes en contexte économique précaire.  

 

Lundi, 24 octobre 2011, de 11h30 à 13h

La prévention de l'homophobie et de l'hétérosexisme à l'école secondaire: besoins et perceptions des enseignantEs

Par Vincent Chouinard

 

La prévention de l'homophobie et de l'hétérosexisme dans les écoles secondaires reçoit une attention croissante, mais le point de vue des enseignantEs qui font la prévention demeure peu documenté. L'objectif de cette recherche était de connaître les perceptions et les besoins du personnel enseignant ayant reçu en classe un atelier du GRIS-Québec. Les résultats montrent que les répondants sont majoritairement satisfaits des services fournis par le GRIS-Québec et qu'ils perçoivent des retombées positives pour les jeunes. Les répondants sont fortement sensibilisés à l'homophobie et ils interviennent de différentes façons. Les données suggèrent toutefois que la prévention se fait dans un cadre où l'homophobie verbale est omniprésente, où le personnel scolaire non hétérosexuel cache son orientation aux élèves, et où le conformisme aux stéréotypes des genres se répercute sur des activités préventives inégales ou non récurrentes.

Voir la publicité de l'événement.pdf 

 

 

Jeudi, 14 octobre 2010, de 12h à 13h30 

What do we know about men and health and what are the implications for nursing practice and policy (« Que savons-nous de la santé des hommes et quelles sont les implications pour la pratique des soins infirmiers et de la politique »)

Par Steve Robertson

 

There is general consensus across «developed» countries that men are more reluctant users of health services than women. Yet, such generic statements often hide a complex mesh of statistical data and can encourage us to neglect how other aspects of identity (such as socio-economic status, ethnicity and sexuality) can interact with gender to influence health seeking practices for men and women. I wish to begin this talk by briefly presenting empirical data from various sources that both support and contradict the idea of men as «poor» service users. I will then go on to consider how public messages about «men» and «health» have influence on men’s health practices through the generation of a «don’t care/should care» dichotomy. This leads into consideration of what the facilitators are for men engaging in healthier lifestyles, including engaging with health services, and the possible implications of this for service provision.

   

 

Jeudi, 22 avril 2010, de 12h à 13h30 

Entre peine d’amour et équation mathématique : la place du sens dans la rupture amoureuse chez les jeunes hommes

 Par Sacha Genest Dufault

 

Alors que la rupture est maintenant acceptable socialement, voire normale, elle demeure une expérience de la vie courante parmi les plus stressantes et souffrantes qu’il soit donné de vivre. En ce qui concerne spécifiquement les hommes en rupture, la situation préoccupe : dépression, arrêt de travail, suicide, homicide, violence, repli sur soi, isolement, etc. Pour plusieurs hommes, la perte relationnelle ne se vit pas sans heurts. Deux éléments sont frappants. Tout d’abord, le sens investit dans la relation et sa terminaison est central pour les personnes visées. Ensuite, la manière de vivre le deuil, i.e. l’adaptation à une perte, est à mettre en relation avec le genre. Ces considérations permettent de réfléchir aux pistes d’action pour aider les hommes à mieux vivre la rupture.

Cette communication vise à présenter un portrait général de la manière dont les hommes vivent la fin d’une relation amoureuse mais également à accorder une attention particulière à la manière qu’ils ont de passer au travers, de se relever. Cette réflexion se fera notamment à partir d’entrevues réalisées auprès de jeunes hommes en rupture amoureuse et à partir d’expériences cliniques d’animation de groupe auprès d’hommes plus âgés.

 

 

Mardi, 23 mars 2010, de 12h à 13h30

Où en est l'histoire de la masculinité au Québec?

Par Christine Hudon

 

Ces dernières années, le concept de genre a ouvert la voie à de nombreuses recherches historiques qui, dans une large mesure, se sont intéressées à la construction du féminin. Bien que les hommes soient très présents dans les études historiques consacrées au travail, à la politique, à la guerre, à la religion ou à la culture, la masculinité, pour sa part, en demeurant plus ou moins perçue comme une essence intangible, a été, jusqu’à tout récemment, insuffisamment historicisée. Quelques recherches récentes commencent néanmoins à tracer les contours d’une histoire de la masculinité au Québec. Notre propos est de faire un bilan de cette production en portant une attention toute particulière aux recherches s’inscrivant dans les quatre volets de la programmation de l’équipe M&S, soit la paternité, la violence, la santé et la diversité culturelle. 

 

 

Mardi, 19 janvier 2010, de 11h30 à 13h00

Quand « criminel un jour » ne rime pas avec « criminel toujours» : le phénomène du désistement du crime.

Par Isabelle Fortin-Dufour

 

L’objet de la présentation consiste à explorer les différentes théories existantes à ce jour pour expliquer le phénomène du désistement du crime : soit le moment où se termine la carrière criminelle. Nous verrons que ces diverses approches ne parviennent toujours pas à rendre compte de la complexité de ce phénomène. C’est pourquoi nous proposons un nouvel angle d’appréhension de ce processus qui sera exposé lors de la présentation. Le but de la présentation est donc de proposer une analyse à la fois rétrospective et prospective du phénomène du désistement du crime.

 

Jeudi, 5 novembre 2009 de 11h30 à 13h00

Masculinité et pornographie

Les dessous de l'import-export des fantasmes à la réalité

Par Simon-Louis Lajeunesse

Nous présentons ici une partie des résultats de la recherche postdoctorale « Masculinité sous influence, l'impact de la pornographie chez les hommes hétérosexuels ». Que vont chercher les hommes dans la pornographie, quelle influence a-t-elle dans leur vie sexuelle ?

Midis-causeries de Masculinités et Société

Mardi, 5 juillet 2011, de 12h à 13h15

« La mise à l'horizontale » chez les garçons. Une étude rétrospective

Par Miriam Gutiérrez Otero

Dans sa thèse de doctorat, il a été souligné la difficulté, voire l’impossibilité pour les garçons – en comparaison aux filles qui ont subi le même traumatisme – de mettre en mots un viol, qui implique chez eux d’avoir été mis dans une position passive. En continuité à ses travaux, les deux objectifs de son stage postdoctoral sont de 1) connaître les facteurs déclenchants qui amènent les hommes québécois à faire des tentatives de suicide et 2) connaître les facteurs d’étayage que permet une mise en mots chez les hommes québécois ayant subi une violence sexuelle telle que le viol pendant leur enfance. Pour ce faire, elle désire faire des entrevues individuelles auprès de 10 hommes québécois qui répondent aux critères d’inclusion. Par ailleurs, elle souligne qu’il existe un triple tabou transgressé qui pèse sur les garçons agressés sexuellement : ceux de la vulnérabilité masculine, de l’homosexualité et des rapports sexuels avec mineurs. Ces hommes seraient donc en quête de justice vis-à-vis le double délit commis qui les accable : l’inceste et la pédophilie.

Vous pouvez consulter la publicitié en cliquant ici.

Midis-échanges en collaboration avec le CRI-VIFF

Lundi, 21 novembre 2011

Concomitance de troubles mentaux et de violence conjugale : Les points de vue des professionnels intervenant auprès de conjoints aux comportements violents

Par Louis-François Dallaire

Plusieurs études suggèrent une concomitance, chez certains conjoints aux comportements violents (CCV), de troubles mentaux et de violence conjugale. Les études répertoriées ne sont toutefois pas consensuelles quant à la prévalence exacte de cette concomitance dans la population des CCV. Elles ne permettent pas non plus d’explorer les mécanismes par lesquels les troubles mentaux peuvent contribuer aux actes de violence conjugale. Une recherche qualitative a donc été effectuée auprès de onze professionnels intervenant dans des organismes québécois spécialisés dans l’intervention auprès de CCV. Cette étude avait pour but de décrire et d’explorer les points de vue de ces professionnels, quant à la concomitance de violence conjugale et de troubles mentaux chez les CCV. Les réponses des participants illustrent qu’ils reconnaissent cette concomitance chez certains de leurs clients. Selon les participants, les CCV souffrant de troubles mentaux présentent des caractéristiques spécifiques, qui les distinguent partiellement de l’ensemble de leur clientèle. Cette situation engendre toutefois plusieurs défis pour les professionnels intervenant auprès de CCV, aux plans conceptuel et clinique. Les résultats de la recherche permettent de cerner les points de vue des participants face au thème de la recherche, de comprendre la manière dont leurs points de vue à ce sujet se sont construits et de cerner les conduites professionnelles qu’ils adoptent en présence de cette clientèle. La conférence présente les résultats de l’étude, ainsi que des pistes pour l’intervention et pour la recherche.

Voir la publicité de l'événement.pdf

 

 

Mardi, 17 mai 2011  

Prises de conscience de la socialisation de genre d'intervants masculins au GAPI: construction de savoirs de vie

Par François-Olivier Bernard

 

Cette présentation des résultats d’un mémoire, réalisé à l’École de service social de l’Université Laval, sera divisée en deux grandes parties. La première partie davantage descriptive permettra d’identifier les prises de conscience liées à la socialisation de genre d’hommes intervenant auprès de conjoints ayant des comportements violents. Ces prises de conscience ont été nommées dans le cadre d’une recherche-action qui visait à inclure la dimension de la socialisation de genre dans le modèle d’intervention du GAPI. La deuxième partie découle de l’analyse des données, qui permet d’extrapoler sur des liens entre ces prises de conscience et la construction des différents types de savoirs nécessaires à l’intervention en service social. Ces savoirs se divisent en trois catégories : les savoirs formels ou théoriques (savoirs), les savoirs d’action ou professionnels (savoir-faire) et les savoirs de vie ou d’expérience (savoir-être). C’est dans la construction de ce dernier type de savoir que les prises de conscience des intervenants ont surtout eu de l’impact. La perméabilité entre le milieu de travail et la vie intime dans la construction des savoirs de vie y a joué un grand rôle. Tout ceci permet de conclure qu’une réflexion sur la socialisation de genre et une mise en commun de cette réflexion entre intervenants d’un même milieu contribuent à améliorer l’intervention auprès d’hommes aux comportements violents : elles provoquent en effet à travers une croissance personnelle un enrichissement professionnel des individus et un progrès du groupe qui mène cette réflexion.

 

 

Lundi, 7 juin 2010

Involving young men in the intervention and prevention programs of violence against women

Par Sanjay Singh

 

Gender socialization and School Teachers

Par Madhu Kushwaha

 

A child enters in school at very tender age and remains there for a considerable period of time say 10 to 12 years. During these years he/she not only learns different curricular subjects but also learns a range of gender-specific ‘appropriate’ behaviors defined in a particular culture. India is a patriarchal society, and several cultural practices affect the schooling of girls adversely. Since schools are part of the social system there is continuity between the learning which takes place at home and school.

Schools are important means of gender socialization. School take active part in the construction of gender identities and are an important site for the learning of gender based social roles. The task of gendering is done with the help of ‘hidden curriculum’ and ‘teachers’ behavior. My work with school teachers helps them to identify this hidden curriculum and to analyze their own behavior in class room and school settings. The goal of this analysis is to utilize the agency of teachers to make schools and classrooms gender just and inculcate gender equitable attitude among students.

 

 

Jeudi, 12 novembre 2009

Une recherche-action axée sur la prise de conscience de la socialisation de genre des hommes : une expérience d’implication personnelle et de questionnement professionnel au Gapi

Par Pierre Turcotte, Jean-François Vézina et François-Olivier Bernard

Cette recherche-action qui a eu lieu au GAPI de 2006 à 2009 avait pour objectif de développer une approche d’intervention sociale auprès des hommes aux comportements violents sensible à la socialisation de genre. Tout comme Emerge, le premier service d’aide pour ces hommes, qui dès le début des années ‘80 adoptait la perspective féministe, le GAPI a développé son approche clinique à partir de cette analyse de la violence conjugale. Pour expliquer la source de la violence des hommes envers les femmes, Emerge identifiait la socialisation des garçons les amenant à être agressifs ainsi que les valeurs sociales sexistes et patriarcales. Par contre, au plan de l’intervention, l’accent était plutôt mis sur le seul changement de comportement, l’arrêt de toutes les formes de violence, et beaucoup moins sur la remise en question de la masculinité traditionnelle de domination. La présente recherche-action visait donc à documenter les liens entre la socialisation de genre des hommes et la violence conjugale d’une part, et permettre aux intervenant/e/s de développer des outils d’explication théorique pouvant alimenter et enrichir leur pratique auprès de ces hommes. Elle visait également à cerner chez des intervenant/e/s les principaux enjeux personnels, interpersonnels (inter-genre) et professionnels entourant la prise en considération de leur propre socialisation dans l’intervention auprès des hommes.

Séminaires

Vendredi, 18 mai 2012, de 9h30 à midi au Pavillon Charles-De Koninck, local 5325, à l'Université Laval

Réflexion sur la recherche sur les hommes et la violence conjugale

Avec Carmen Gill

 

Les objectifs de cette rencontre sont :

1) comprendre l'évolution de la recherche sur les hommes au Québec, les liens entre les travaux en violence et l'émergence des autres thématiques étudiées par l'équipe;

2) partager les contenus des recherches en cours au Québec et au NB, afin de jeter les bases de collaborations éventuelles (tour de table où chaque chercheur et étudiant présent présente brièvement son ou ses projets en cours.

 

Lundi, 10 mai 2010, de 13h à 16h au Centre St-Pierre à Montréal

Séminaire de réflexion sur les politiques sociales et les réalités masculines

Avec John Macdonald et Raymond Villeneuve

L’objectif de ce séminaire est de penser d’une nouvelle manière les politiques sociales touchant plus particulièrement les hommes au Québec. Pour ce faire, John Macdonald présentera les politiques sociales existant en Australie qui visent spécifiquement les hommes. Ensuite, seront présentées les politiques sociales sur la paternité développées au Québec, cet exposé sera fait par Raymond Villeneuve. Ces exposés seront suivis d’une longue période de discussion avec l’assistance dans le but de favoriser l’échange d’expertises pour savoir ce que nous devons conserver ou développer comme politiques sociales visant plus particulièrement les hommes québécois.

3ième Journée des Partenaires et Assemblée des membres

La 3ième Journée des Partenaires de M&S a eu lieu le jeudi 2 décembre à AutonHommie à Québec.